La vie politique

carlo-muller-bourgmestre

Carlo Muller

Attributions : Bourgmestre
8, rue de Roedgen  |  L-4981 Reckange-sur-Mess
Tél : 37 00 24 - 25  |  Fax : 37 92 20
E-mail:

Conseiller depuis le 01.01.2000
Bourgmestre depuis le 24.10.2011

Ressorts :
  • Etat civil
  • Personnel administratif
  • Bâtisses & travaux publics
  • Territoire, agriculture & domaine forestier
  • Ordre public
  • Prévisions sociales / Office social
  • Finances communales & affaires économiques
Représentant de la commune dans :
  • Le syndicat SYVICOL
  • La société SUDGAZ
  • CIDGR-DIREGA (Hexemeeschter), ensemble avec Madame Heyard Sonja et Madame Lucas-Stempel Romy, conseillères

Le bourgmestre

Le bourgmestre est nommé par le Grand-Duc et est choisi parmi les élus du conseil communal. Il a de nombreuses attributions, tant au niveau de l’intérêt général qu'au niveau de l’intérêt communal. Ainsi, il préside le conseil communal et le collège échevinal, il est le Chef de l’Administration Communale et l’autorité principalement chargée de l’exécution dans sa commune des normes édictées par les autorités supérieures.

En cas d’absence ou d’empêchement du bourgmestre, ses fonctions sont remplies par un échevin.


Les attributions du bourgmestre

Loi communale du 13 décembre 1988
Titre 2 - De la composition et des attributions des organes de la commune
Chapitre 4 - Du bourgmestre
Section 2 - Des attributions du bourgmestre

 

Art. 67.

Le bourgmestre est chargé de l’exécution des lois et règlements de police dans les conditions   déterminées par la loi modifiée du 29 juillet 1930 concernant l’étatisation de la police locale. Il peut, sous sa responsabilité, déléguer ses attributions, en tout ou en partie, à un des échevins. La délégation de la police judiciaire ne peut se faire qu’avec le consentement du procureur d’Etat.

Art. 68.

Indépendamment des attributions déterminées par les lois existantes, les commissaires de police et leurs adjoints sont chargés, sous l'autorité du bourgmestre, d'assurer l'exécution des règlements et ordonnances de police locale.

Art. 69.

Le bourgmestre, un échevin ou un conseiller par lui délégué à ces fins remplit les fonctions d'officier de l'état civil; il est particulièrement chargé de faire observer tout ce qui concerne les actes et la tenue des registres de l'état civil.

En cas d'empêchement de l'officier délégué, il est remplacé momentanément par le bourgmestre, £ par un échevin, dans l'ordre des nominations, ou par un conseiller, d'après le rang d'ancienneté. Il est fait mention dans chaque acte du motif du remplacement.

Le secrétaire communal est chargé des écritures des actes de l'état civil, sous la surveillance et la responsabilité de l'officier désigné à ces fins.

Dans le cas où le secrétaire communal est dispensé de la rédaction des actes, l'officier de l'état civil peut, à ces fins, avoir sous ses ordres, suivant les besoins du service, un ou plusieurs fonctionnaires ou employés rémunérés par la commune.

Art. 70.

Sans préjudice des dispositions de l'article 69 de la présente loi, le bourgmestre peut déléguer à un ou plusieurs fonctionnaires communaux, âgés d'au moins vingt-cinq ans, les fonctions qu'il exerce en tant qu'officier de l'état civil pour la réception des déclarations de naissance, de décès, d'enfants sans vie, de reconnaissance d'enfants naturels, pour la transcription, la mention en marge de tous les actes ou jugements sur les registres de l'état civil, de même que pour dresser tous les actes relatifs aux déclarations ci-dessus. Les actes ainsi dressés comportent la seule signature du fonctionnaire délégué.

Cette délégation est exercée sous la surveillance et la responsabilité de l'officier de l'état civil déterminé par l'article 69.

L'arrêté portant délégation est transmis tant au ministre de l'intérieur qu'au procureur d'Etat près