La vie politique

Le bourgmestre

carlo-muller-bourgmestre

Carlo Muller

Attributions : Bourgmestre
8, rue de Roedgen  |  L-4981 Reckange-sur-Mess
Tél : 37 00 24 - 25  |  Fax : 37 92 20
E-mail:

lucien-franck-echevin

Lucien Franck

Attributions : 1er échevin
2, rue de Pissange  |  L-4499 Limpach
Tél : 37 00 24 - 25  |  Fax : 37 92 20
E-mail:

christian-tolksdorf-echevin

Christian Tolksdorf

Attributions : 2e échevin
44, rue des Trois Cantons  |  L-3961 Ehlange
Tél : 37 00 24 - 25  |  Fax : 37 92 20
E-mail:

nicole-thorn-conseiller

Nicole Thorn

Attributions : Conseiller
16-A, rue de Luxembourg  |  L-3392 Roedgen
GSM : 661 73 12 03

Prendre contact

robert-leclerc-conseiller

Robert Leclerc

Attributions : Conseiller
7, rue de Reckange  |  L-4499 Limpach
GSM : 621 180 321

Prendre contact

romy-stempel-lucas-conseiller

Romy Stempel-Lucas

Attributions : Conseiller
32, rue de Roedgen  |  L-3961 Ehlange
Tél : 37 89 56

Prendre contact

dan-biewer-conseiller

Dan Biewer

Attributions : Conseiller
6, rue Langenbetten  |  L-3961 Ehlange
Tél : 26 37 49 34

Prendre contact

sonja-heyard-ries-conseiller

Sonja Heyard-Ries

Attributions : Conseiller
81, rue du Centre  |  L-3960 Ehlange
Tél : 59 14 55

Prendre contact


Élection du conseil communal

En conformité à la Constitution luxembourgeoise, un conseil communal est élu dans chaque commune du pays, par l’ensemble des habitants ayant la qualité d’électeurs. Les élections communales ordinaires se déroulent tous les six ans, le deuxième dimanche d’octobre. Les conseillers sont actuellement élus pour une période de six ans, à compter du 1er janvier qui suit leur élection.

À Reckange-sur-Mess, le conseil se compose de 9 membres, un chiffre qui est défini en fonction du nombre d’habitants dans la commune.


Les attributions du conseil communal

Loi communale du 13 décembre 1988
Titre 2 - De la composition et des attributions des organes de la commune
Chapitre 2 - Du conseil communal
Section 3 - Des attributions du conseil communal

 

Art. 28.

Le conseil communal règle tout ce qui est d'intérêt communal; il délibère ou donne son avis toutes les fois que ses délibérations ou avis sont requis par l'es lois et règlements ou demandés par l'autorité supérieure.

Les délibérations du conseil sont précédées d'une information lorsqu'elle est prescrite par les lois et   règlements ainsi que toutes les fois que le conseil communal le juge nécessaire.

Art. 29.

Le conseil fait les règlements communaux. Ces règlements ne peuvent être contraires aux lois ni aux règlements d'administration générale. Le conseil en transmet, dans les huit jours, des expéditions au ministre de l'intérieur. Les infractions aux règlements communaux sont punies de peines de police, à moins que d'autres    peines ne soient prévues par des lois spéciales.

Lorsque l'importance de la matière l'exige, le conseil communal peut, par délibération spécialement motivée. porter le maximum de l'amende jusqu'à 1 00.000 francs.

Ces délibérations sont soumises à l'approbation du ministre de l'intérieur.

Art. 30.

Le conseil communal nomme, révoque et démissionne les fonctionnaires et les employés de la commune, sous l'approbation du ministre de l'intérieur.

Art. 31.

Le conseil nomme les membres des commissions administratives des hospices civils et des offices sociaux. Cette nomination est faite pour le terme fixé par la loi. Elle a lieu sur deux propositions, présentées l'une par l'administration de ces établissements, l'autre par le collège des bourgmestre et échevins. Le candidat figurant dans une proposition peut également figurer dans l'autre.

Les membres des commissions administratives des hospices civils et des offices sociaux doivent être de nationalité luxembourgeoise. Les incompatibilités établies à l'égard des conseillers communaux leur sont applicables, sauf qu'ils peuvent être choisis parmi les ministres d'un culte salariés comme tels par l'Etat.

Expédition des actes de nomination est transmise au ministre de l'intérieur, par l'intermédiaire du commissaire de district.

Le conseil communal peut révoquer les membres des commissions administratives, sous l'approbation du ministre de l'intérieur qui peut également dissoudre lesdites commissions, le conseil communal entendu.

Il n'est pas dérogé par les dispositions qui précèdent aux actes de fondation qui établissent des administrateurs spéciaux dont la gestion reste soumise à telle surveillance que de droit de la part de l'autorité supérieure compétente.